Hôtel littéraire à Paris

- Les bonnes adresses de Marcel Hôtel Littéraire Le Swann
11-15 rue de Constantinople, 75008 PARIS +33(0)1 45 22 80 80 reservation@hotel-leswann.com

Les bonnes adresses de Marcel

9 rue de Lévis, Maison Corcellet –  Céleste Albaret allait acheter le café Corcellet de Monsieur Proust. Ce sont aujourd’hui les Comptoirs Richard.

116 boulevard Haussmann, les Caves Augé – Céleste Albaret y faisait ses courses à l’époque de Marcel Proust.

7 boulevard des Capucines, le confiseur Boissier – Dans le roman, l’oncle Adolphe se fournit chez ce confiseur en vogue au moment du nouvel an pour offrir des cadeaux aux« dames » qu’il fréquentait.

11 rue de l’Arcade, l’hôtel Marigny* – Cet établissement fut la propriété d’Albert Le Cuziat, surnommé « le Gotha vivant »par Proust qui en fera son personnage de Jupien dans la Recherche. C’était une maison derendez-vous où Proust se rendit  en 1917 pour« observer » les moeurs des clients.

Place Vendôme – On peut encore admirer au no28 les vitrines du chemisier Charvet où Proust achetait cravates et gilets. Au no 26, se trouve le joaillier Boucheron chez qui Robert de Saint-Loup va chercher un collier pour sa maîtresse Rachel.

98 boulevard Haussmann, Babani* – Proust s’y rendait pour y trouver les créations intemporelles de Fortuny, inspirées de Venise, et dont il décrit les robes et les tissus dans la Recherche sur Albertine.

À l’angle des rues de Sèze et Vignon, la pharmacie Leclerc –  Céleste Albaret, la gouvernante et confidente dévouée de l’écrivain y achetait les « poudres » nécessaires aux fumigations de Marcel Proust.

50 rue de Laborde, Librairie Fontaine Haussmann – Céleste Albaret s’y rendait pour acheter les livres de Monsieur Proust. « C’était une librairie de quartier, rue de Laborde entre l’église Saint Augustin et le boulevard Haussmann. Le libraire s’appelait monsieur Fontaine. Ilétait vieux avec une petite calotte sur la tête et une blouse blanche. Iladorait son métier, à croire qu’il ne pouvait se résigner àquitter ses livres : même pendant laguerre il tenait sa boutique ouverte jusqu’à 1 ou 2 heures dumatin. ». Aujourd’hui, c’est la librairie de référence pour les amoureux de la Recherche. Elle est partenaire de l’Hôtel Littéraire Le Swann pour l’organisation du Prix Céleste Albaret remis chaque année à l’auteur  d’un ouvrage écrit autour de Proust et de la Recherche.

75 boulevard Malesherbes, legraveur Benneton –  La boutique est inchangée depuis le temps où Marcel Proust s’y fournissait en papiers.

10 rue Royale, Lachaume – Une des plus élégantes maisons de fleurs de l’époque, qui existe toujours entre la place de la Concorde et la rue Saint-Honoré.

43 boulevard Malesherbes, la banque de Proust – La banque de Marcel Proust, qui est aujourd’hui encore une agence de la banque CIC (même enseigne que le 102 Haussmann). Ils gardent à l’agence quelques documents concernant la présence de ce prestigieux client.

50 rue de Laborde, Paris
centre-ville-23 centre-ville-28 centre-ville-29 centre-ville-30
Meilleur tarif garanti
Annuler